avertisseur de fumée emplacement

5 choses à savoir sur les avertisseurs de fumée  

Publié le Publié dans Divers

Partager :

 1. Il existe deux types d’avertisseurs de fumée.

Pour votre passage, votre chambre à coucher ou tous les endroits loin des cuisines on va utiliser l’avertisseur à ionisation lorsque l’on se trouve près d’une cuisine ou d’une source de chaleur on va privilégier l’avertisseur de fumée photoélectrique qui va être moins sensible aux vapeurs de cuisson, ce qui va diminuer de beaucoup les fausses alarmes.

Fini le temps où l’on devait agiter un linge à vaisselle sous les détecteurs pour qu’ils arrêtent en cas de fausse alarme, la majorité des modèles sont maintenant munis d’un bouton d’arrêt (hush) qui va arrêter l’alarme pendant 10 minutes et repartir par la suite si la boucane est encore présente dans la pièce.

détecteur de fumée cuisine
Près de la cuisine on choisit un modèle photoélectrique pour éviter les fausses alarmes.

2. Choisir le bon emplacement

Vous devez avoir un avertisseur de fumée par étage y compris le sous-sol. Vous devez avoir un avertisseur à moins de 16 pieds de chacune des chambres. Lorsqu’installé au plafond, votre avertisseur doit être installé à un minimum de 4 pouces d’un mur et à au moins 12 pouces d’une lumière.

3. Vous ne pouvez pas le peindre

L’avertisseur de fumée ne peut être peint où modifier. On doit le conserver tel quel comme à l’achat. Souvent ils sont blancs comme les plafonds ce qui les rend pas trop visibles. Pour ceux qui ont des plafonds foncés et voudrais le dissimuler vous aller devoir être patient, quelques modèles plus design existent, mais seulement en Allemagne pour le moment.

4. L’entretiens

À l’exception des modèles avec des piles au lithium, vous devrez changer la pile de votre avertisseur chaque année. Sachez que votre avertisseur à une durée de vie de 10 ans, après quoi vous devrez le remplacer. Il est donc important de regarder la date d’expiration sur le boitier.

 

5. Le combo avec monoxyde de carbone est avantageux

Outre le fait qu’il soit rendu obligatoire dans certaines situations, il peut également vous sauver la vie. Le monoxyde de carbone (CO) peut causer des maux de tête, des vomissements, des convulsions, une perte de conscience et même la mort. Contrairement à la fumée, le CO est un gaz incolore et surtout inodore. D’où la grande importance de disposer d’un avertisseur adéquat.

Pour plus d’information sur la pose et la règlementation, voici quelques sites internet pour vous aller plus loin.

http://www.habitation.gouv.qc.ca/fiches_de_projet/fiches_techniques/avertisseurs_de_fumee.html

http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-incendie/prevenir-incendie/conseils-prevention/avertisseur-fumee.html

http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-incendie/prevenir-incendie/conseils-prevention/monoxyde-carbone.html

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *